Retour d'expérience positif des entreprises monégasques sur le télétravail

Réunion Teletravail avec les entreprises monégasques manuel Vitali DircomUne progression constante

En Juillet 2016, après plusieurs années de négociations avec les autorités françaises, la Principauté de Monaco se dotait de l’arsenal juridique nécessaire à la mise en place du télétravail, créant ainsi un dispositif clair, encadré et protecteur tant pour les salariés que pour les employeurs.

Dans le courant de l’été, après presque trois années de pratique, la Direction du Travail a souhaité interroger, par le biais d’un questionnaire, les principales entreprises utilisatrices de ce nouveau mode d’organisation de travail afin d’obtenir des informations sur la mise en place du télétravail en leur sein, les avantages, les éventuelles réticences et appréhensions auxquelles elles ont pu avoir à faire face, ainsi que l’impact en termes de management.

Une réunion de restitution des résultats du questionnaire a réuni près de 20 entreprises monégasques au Ministère d’Etat. Un bilan chiffré du dispositif du télétravail en Principauté et un tour de table auront permis à chacun de faire part de son retour d’expérience, de ses pratiques, des points positifs et des points de vigilance détectés, tant lors de sa mise en place au sein de l’entreprise, que lors de l’accroissement de son utilisation.

Pour Didier BEYNET, DRH du Groupe  SINGLE BUOY MOORINGS, « on pense à tort que le télétravail ne permet pas de contrôle. Au contraire, les télétravailleurs se rendent disponibles et plus réactifs sur leur production au quotidien. Ils ont à cœur de montrer leur réactivité ».

Mme MAMOLA, DRH EXPERIAN MONACO :  « Le télétravail ne complique pas la planification de réunions et ne nécessite pas l’adaptation des outils de travail ni l’adoption de nouveaux outils. Le télétravail n’interrompt pas le bon fonctionnement. D’ailleurs, nous sommes facilement passés de 1 jour à 2 jours de télétravail par semaine ».  

Pour M. AUDRAN de LA SOCIETE GENERALE DE MONACO : « le gain de trajet est réinvesti dans le travail et si cela ne convient pas, le salarié peut décider d’arrêter le télétravail et ainsi revenir en arrière ».

La Direction du Travail souligne : « Le meilleur équilibre entre vie privée et vie familiale, les bienfaits sur la réduction de la fatigue et du stress, et l’image positive donnée par l’utilisation de ce dispositif, auprès de recrues potentielles ».

Cette rencontre s’inscrit dans la volonté de la Direction du Travail de poursuivre le pilotage de ce dispositif, tant en ce qui concerne l’accompagnement des employeurs lors de sa mise en place qu’à l’issue de cette phase, dans la pratique même au sein des sociétés, et ce, afin de continuer à garantir le succès de cette nouvelle forme d’organisation du travail.

Le Conseiller-Ministre Didier Gamerdinger, soutient ce mode d’exercice d’activité. Il a d’ailleurs déclaré « j’y crois beaucoup ». Dans le prolongement des actions réalisées par son prédécesseur qui avait signé les accords avec la France, il déclare « j’ai demandé aux autorités italiennes de réfléchir ensemble à la possibilité d’ouvrir aux transalpins la possibilité de télé travailler ».

=> Fiche technique du télétravail

***

Vous pouvez contacter la Direction du Travail pour toute information relative au télétravail :

Direction du Travail La Frégate
2, rue Princesse Antoinette Mc 98000 MONACO
Tél : +377 98 98 86 59
 

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.