Journée mondiale de l’Environnement : « Combattre la pollution plastique »

vue 5Initiée par l'Organisation des Nations Unies en 1972 à l'occasion de la Conférence de Stockholm sur l'environnement, la Journée mondiale de l'environnement, qui se tient le mardi 5 juin, aura pour thème cette année : « combattre la pollution plastique ».

Une initiative qui permet de rappeler l’importance de réduire cette pollution à grande échelle : au moins 1800 milliards de déchets plastiques polluent les océans. Au fil des années, ils se sont agglomérés en une énorme masse, équivalente à trois fois celle de la France, qui ne cesse de s’étendre en plein Pacifique.

Depuis une dizaine d’années, la Principauté s’est engagée à réduire les impacts négatifs du plastique sur l’environnement :
  D’une part en renforçant le tri sélectif, permettant au plastique une fois collecté dans les bacs jaunes, de bénéficier d’une deuxième vie.  
  D’autre part en interdisant, depuis juin 2016, les sacs de caisse en matière plastique à usage unique. Une interdiction étendue au 1er janvier 2017, à tous les sacs en matière plastique destinés à l’emballage des produits en vrac dans les rayons des commerces alimentaires ou sur les stands des marchés. Seuls restent autorisés les sacs compostables constitués d’au moins 30% de matières biosourcées. Enfin, à partir du 1er janvier 2020, les ustensiles de cuisine jetables en plastique seront également proscrits.
  Dès 2017, des solutions éco-responsables telles que l’usage de l’eau du robinet ou des fontaines à eau ont été encouragées au sein des services administratifs de l’Etat.
 
« Dans le cadre de Monacology qui se déroulera du 11 au 15 juin et afin de sensibiliser les plus jeunes à cette problématique de la pollution des plastiques, la Direction de l’Environnement va offrir aux enfants une gourde qu’ils pourront personnaliser et mettre dans leur sac à dos » précise Valérie Davenet, Directeur de l’Environnement.
 « Cette journée mondiale de l’environnement « Combattre la pollution plastique » pourrait être une bonne opportunité pour chacune et chacun de réduire leur utilisation en commençant, par exemple, par ne plus acheter ou utiliser de paille en plastique, source de pollution, et de privilégier les matériaux biodégradables comme le papier, le bambou ou l’amidon de maïs » souligne Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de GouvernementMinistre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme.
 
Plus d’informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.