Récifs coralliens

ICRS CSMLes recherches du Centre Scientifique de Monaco valorisées en Australie lors du 12ème Symposium International sur les Récifs Coralliens

Tous les quatre ans, l’ensemble de la communauté scientifique travaillant sur les récifs coralliens, biologistes, chimistes, géologues, écologues, climatologistes, économistes, sociologues mais aussi professionnels de la gestion des aires marines protégées se réunissent en congrès. Cette année, ce sont environ 2300 délégués venus de 80 pays qui se sont rassemblés à Cairns (Australie) sur les bords de la Grande Barrière de Corail pour le douzième Symposium International sur les Récits Coralliens (ICRS 2012). Plus de 1500 communicatons y ont été présentées en 5 jours.

Moment fort, où les plus grands laboratoires rivalisent pour montrer leurs derniers résultats. Le CSM n’a pas été en reste puisque ce ne sont pas moins de 25 communications que la douzaine de chercheurs présents a assurées. Mais au-delà de ces présentations de recherche, le CSM a également organisé 4 tables rondes focalisées sur les thématiques de recherche du centre monégasque, qui ont attiré 110 communications, et point fort, le Professeur Denis Allemand a été invité à assurer l’une des conférences plénières devant les 2300 délégués.

Moment privilégé pour faire le point des dernières avancées sur la connaissance des coraux et sur l’apport des nouvelles approches technologiques comme la génomique qui révolutionne notre vision du vivant, ce congrès a aussi été l’occasion de signifier l’inquiétude de l’ensemble de la communauté scientifique sur l’avenir des récits coralliens. Les délégués présents ont ainsi rédigé une déclaration commune appelant les décideurs politiques à prendre des mesures pour la protection des récifs coralliens pour le bénéfice des générations présentes et futures.

En effet, alors que les récifs représentent la plus grande source de biodiversité marine et assurent un cadre de vie et la nourriture à près de 500 millions de personnes dans le monde, près de 30% de ces récifs sont sévèrement dégradés et ce pourcentage est appelé à augmenter à cause des changements climatiques et des évènements associés (réchauffement et acidification des océans).

 

Légende photo : Une partie des chercheurs du Centre Scientifique de Monaco sur le podium du douzième Symposium International sur les Récifs Coralliens après la conférence plénière du Prof. Denis Allemand. De gauche à droite: Dr Eric Tambutté, Pascale Tremblay, Dr Jérémie Vidal-Dupiol, Dr Christine Ferrier-Pagès, Dr Sylvie Tambutté, Prof. Denis Allemand, Dr Eric Béraud, Julien Debreuil, Dr Renaud Grover, Julien Laurent. Au premier plan : Drs Alexander Venn et Stéphanie Reynaud. Manquent sur la photo: Dr Didier Zoccola, Claire Godinot.

 © CSM

 

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.