Conférence ministérielle à Rome

monaco2-300x156Lundi 16 mai 2011, Monsieur José BADIA, Conseiller de Gouvernement pour les Relations Extérieures, a conduit la délégation monégasque à la Conférence ministérielle “Gouvernance globale et réforme du Conseil de sécurité”, à Rome.

Cette conférence ministérielle était organisée sur l'initiative de M. Franco FRATTINI, Ministre italien des Affaires étrangères, dans le cadre des négociations intergouvernementales relatives à la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. La délégation monégasque était également composée de S.E. Madame Isabelle PICCO, Ambassadeur, Représentant Permanent de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies et de M. Christophe GONZALES, Secrétaire des Relations extérieures à la Direction des Affaires Internationales. La question de la réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies, à qui échoit la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale, est cruciale pour la gouvernance mondiale. Actuellement, le Conseil de Sécurité se compose de 5 membres permanents jouissant du droit de veto et de 10 membres élus pour un mandat de 2 ans. Aussi, les Etats membres s'accordent à reconnaître que la composition du Conseil de Sécurité, décidée au lendemain de la 2ème Guerre mondiale, ne reflète plus les réalités géopolitiques de la communauté internationale actuelle. Les négociations intergouvernementales en cours ont mis en exergue l’opposition entre la position du Groupe des 4 (Allemagne, Brésil, Inde et Japon), favorables à un accroissement des deux catégories de membres, permanents et non permanents, et la position du Groupe “Unis pour le Consensus’ en faveur d’une attribution régionale de ces sièges. Aussi, l’objet de cette Conférence ministérielle qui a réuni 123 délégations dont 69 qui ont pris la parole, était de faire progresser les négociations intergouvernementales en cours à New York, en favorisant par un dialogue libre et constructif de nouvelles idées, de nouvelles orientations, voire de nouvelles propositions. Monsieur José BADIA a ainsi pu développer la position de Monaco sur la question fondamentale pour l’avenir du système onusien du renforcement de la légitimité du Conseil de sécurité, notamment en renouvelant l’engagement de la Principauté en faveur du multilatéralisme. En outre, en marge de cette conférence ministérielle, M. José BADIA a pu rencontrer M. Franco FRATTINI pour évoquer les relations bilatérales italo-monégasques.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.