La protection du Tombant des Spélugues renforcée

vue 3L’opération d’urbanisation en mer à l’anse du Portier est encadrée depuis son origine par de fortes ambitions relatives au développement durable et la protection de l’environnement.

Aussi, une étude d’impact sur l’environnement a été réalisée par l’Anse du Portier. Son objectif : identifier les enjeux, les effets et impacts potentiels associés au projet et prévoir les mesures pour éviter, réduire ou compenser les atteintes au milieu marin et à la biodiversité.

Les premières opérations de déplacement d’espèces protégées ont eu lieu jusqu’en avril. Actuellement, les principaux travaux en cours consistent à draguer les vases polluées pour une évacuation vers le centre de traitement Envisan à la Seyne-sur-Mer et à déplacer les autres sédiments non pollués dans les eaux territoriales monégasques - sur un site minimisant les impacts temporaires sur les biocénoses marines et sans impact transfrontalier.

« Du point de vue de l’environnement marin, le dragage des sédiments est une opération délicate » confirme Jean-Luc Nguyen, Directeur de la Mission Urbanisation en Mer. Il ajoute : «  Ces travaux créent de la turbidité*, dont la propagation est globalement maîtrisée à travers les mesures prises pour adapter le chantier. Mais la sédimentation** qui en résulte doit être surveillée de près. Il y a quelques jours, l’évolution de la sédimentation sur le Tombant des Spélugues n’étant pas satisfaisante, le dragage a été temporairement arrêté du côté du Fairmont ».

A la suite de cet arrêt des travaux, deux actions complémentaires ont été mises en œuvre : la protection du site a été renforcée par la mise en place d’un écran anti-turbidité plus grand et  un nettoyage des zones à forte valeur écologique du Tombant des Spélugues a été effectué. Ce nettoyage aura lieu tous les 15 jours, jusqu’à la fin de l’atelier de dragage.

En septembre 2017, un nettoyage de la partie du Tombant impactée par les travaux de dragage sera réalisé. Le nettoyage complet du Tombant sera effectué une fois l’infrastructure maritime achevée.

Mercredi 9 août, un second épisode de turbidité a été constaté en milieu de matinée, nécessitant à nouveau l’arrêt du dragage. En cause : l’inversion du courant, portant les sédiments au-delà de la zone de dragage, vers le Tombant des Spélugues. Après quelques heures, une fois le courant favorable revenu et après dispersion des sédiments,  les travaux ont pu reprendre.

Ces épisodes montrent la réelle volonté de toutes les parties prenantes de cette opération majeure pour la Principauté – l’Etat, la SAM Anse du Portier et les entreprises – de respecter les engagements pris en matière de préservation du milieu marin.

Plus d’informations :

Mission Urbanisation en Mer - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notre sélection immobilière