Problématique des déchets marins

Fiche technique RAMOGQu'est qu'un déchet marin ?

Les déchets marins sont définis  comme des objets solides persistants, fabriqués ou transformés,  qui ont été abandonnés ou jetés délibérément dans le milieu marin. Il s'agit d'un problème environnemental complexe, transfrontalier et multidimensionnel  avec des sources diverses et un large éventail d'impacts concernant l'environnement, l'économie (pêche et  tourisme), la sécurité maritime (accidents de navigation), les aspects sociaux (impact esthétique) et la santé  publique (impacts des déchets dangereux sur les plages).

Quelles sont les menaces pour le milieu marin ?

L'étranglement  de certaines espèces prises au piège des déchets, notamment les filets perdus, et l'ingestion des sacs plastiques ou des microparticules sont les principales menaces pour la biodiversité. Des altérations de l'état physique et physiologique, du comportement et, de la reproduction touchent plusieurs centaines d'espèces dont certaines très sensibles comme les tortues, les mammifères marins et quelques espèces d'oiseaux et de poissons. De même, les déchets sont susceptibles de transporter des organismes non indigènes qui s'y fixent sur de longues distances, favorisant  l'invasion de nouveaux milieux. La question de l'impact chimique des déchets est également importante à considérer, bien que nécessitant encore des travaux approfondis.

Quels déchets en Méditerranée ?

Avec un bassin fermé, 30% du trafic mondial, une activité touristique importante, notamment dans la zone RAMOGE et une population côtière audelà de 300 millions d'habitants, la Méditerranée a été décrite comme l'une des zones mondiales les plus touchées par les déchets.

Les données acquises ces dernières années ont montré que les densités de microplastiques flottants peuvent atteindre jusqu'à 60 millions de particules par kilomètre carré, pour un total d'environ 250 milliards de particules flottantes. Sur les fonds, des densités de plusieurs dizaines de milliers de déchets par hectare ont été observées près des grandes métropoles et dans certaines régions du bassin, 100% des tortues marines échouées examinées ont ingéré des plastiques.

RAMOGE et les déchets :

Les suivis menés dans le cadre de RAMOGE permettent de disposer d'une part des bases scientifiques et techniques nécessaires pour la mise en œuvre d'une surveillance  régulière et  d'autre part des connaissances  en vue des mesures de gestion et de réduction.

Les travaux effectués récemment dans la zone ont montré l'importance des déchets sur les plages et les problèmes liés à leur récupération. Plus de 70 % des déchets sont en plastique et les mégots peuvent représenter des quantités très importantes. Les observations sous-marines ont montré également des densités significatives sur les fonds, notamment des emballages plastiques et déchets issus de la pêche.

Des mesures nécessaires

Limiter la production de déchets, encourager de meilleurs comportements des consommateurs, des touristes et des plaisanciers, renforcer le recyclage, réduire les articles en plastique à usage unique, limiter les apports à la mer en améliorant les systèmes de collecte, identifier les zones d'accumulation, sont autant de mesures de réduction adaptées au contexte de la zone RAMOGE. L'information du publicet l'assistance aux gestionnaires constituent par ailleurs un volet des plus importants  en vue de mieux définir et atteindre les objectifs d'amélioration de notre environnement. 

Notre sélection immobilière