Sapeurs-pompiers monégasques en partance pour le Japon

Istres 13mar11-225x300Le détachement de sapeurs-pompiers monégasques en partance pour Ie Japon Suite à l’acceptation, par les Autorités japonaises, de la proposition d’assistance opérationnelle formulée par la France et Monaco sur le souhait de S.A.S. le Prince Souverain, l’unité monégasque de sauvetage et déblaiement mobilisée depuis hier 8h (CET), est partie rejoindre le détachement français du RIISC n°7e basé à Brignoles pour rallier Paris (Charles de Gaulle) et ceux des Pompiers de Paris et de Seine et Marne qui décolleront ce jour à destination de Tokyo.

Onze sapeurs-pompiers monégasques (8% des effectifs de la Principauté qui compte 142 militaires) ont ainsi rallié la base d’lstres. Tous sont secouristes, spécialisés dans la recherche de personnes ensevelies et formés pour travailler en « ambiance radiologique » (i.e en cas de présence de contamination ou de source radioactie). Parmi eux également, un sous-officier qualifié en gestion des interventions à caractère radiologique. « Mais la connaissance du risque radioactif ne suffit pas. Nos hommes sont équipés de combinaisons, masques filtrants et appareils de détection individuelle et collective pour assurer leur protection. Chacun d’eux a également emporté un équipement individuel (dosimètre), qui permettra de mesurer le taux d’exposition aux radiations a son retour. » explique le Lieutenant-Colonel Tony VARO, Chef de camp des Sapeurs-pompiers de Monaco. « Ces éléments ont certainement été déterminants dans la décision des Autorités françaises d’accepter notre aide pour nous intégrer dans le détachement constitué A cette occasion ». Pour mémoire, cette démarche entre dans le cadre de l’Accord du 21 mai 2004 entre le Gouvernement de la Principauté de Monaco et le Gouvernement de la République française. sur « l’intégration de sapeurs-pompiers monégasques dans les équipes de secours françaises lors de leurs interventions hors du territoire français, en cas de catastrophes naturelles ou d’accidents technologiques majeurs ». La Principauté avait formulé la même proposition lors des tremblements de terre survenus en Chine (Sich uan, 2008), en Italie (Abruzzes, 2009) et en Haïti (2010), mais c’est la première fois qu’elle se concrétise : « depuis la signature de l’Accord de 2004 avec le Gouvernement français,c’est la première fois qu’un détachement part. » ajoute le Lieutenant-Colonel VARO. RIISC : Régiment d’instruction et d’intervention de la Sécurité Civile

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.