La Médiation Familiale mode d’emploi

monaco1-300x155La section Médiation Familiale a été créée en 2000 et relève du Département des Affaires Sociales et de la Santé, pour répondre à un besoin dû à l’accroissement du nombre de conflits familiaux liés à la séparation ou au divorce.

La médiation familiale aborde tous les enjeux de la désunion, notamment relationnels, économiques et patrimoniaux. Par extension, ce processus peut être accessible à l’ensemble de la famille (ascendants, descendants ou collatéraux) concernée par une rupture de communication dont l’origine est liée à une séparation. Cette structure est animée par un médiateur qualifié, indépendant et impartial, qui reçoit en toute confidentialité les personnes intéressées afin de permettre, par une démarche volontaire ou par voie judiciaire, une reprise de dialogue centrée sur les besoins de chacun. « Le dialogue est la base d’une séparation réussie. » Le médiateur accueille également les couples binationaux et leur offre une compétence en matière de médiation familiale internationale. Le rôle du médiateur consiste à accompagner les personnes à trouver par elles-mêmes les bases d’un accord durable et mutuellement acceptable tenant compte des besoins de chacun et particulièrement ceux des enfants, dans un esprit de coparentalité. La médiation familiale repose sur le « postulat de la compétence et des capacités des personnes à décider par elles mêmes ». Elle vise à promouvoir la responsabilisation des personnes. Deux parents qui se séparent gardent en commun l’exercice de leurs responsabilités, de leurs droits et de leurs devoirs parentaux. « Les magistrats sont convaincus que la pacification de la séparation permet de protéger les enfants des effets nocifs d’un conflit parental » explique Christine Lorenzini médiateur familial. La médiation est à l’évidence un « facilitateur » du travail des avocats et des magistrats. Même à l’issue d’une médiation où les personnes ne sont pas parvenues à des accords, les magistrats constatent un réel apaisement lors de la tenue des audiences et les décisions prises par le juge sont mieux acceptées et mieux vécues.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.