Une douzaine de mérous contaminés par un virus en baie de Monaco

vue 3Depuis le début du mois d’octobre, les signalements de mérous bruns morts ou moribonds se sont multipliés dans la baie de Monaco. A ce stade, une douzaine de cas ont été enregistrés par la Direction de l’Environnement.

Le mérou brun est une espèce protégée en Principauté, dont le suivi et le comptage sont assurés depuis une dizaine d’années en collaboration avec le Groupe d’Experts sur les Mérous (GEM).

Afin de déterminer les causes de ces mortalités, une expertise vétérinaire sur trois spécimens a été mandatée la semaine dernière. Les symptômes et les premiers résultats permettent de s’orienter vers une infection virale ayant déjà été observée par le passé à de multiples reprises en Méditerranée (Crète, Lybie, Malte, Corse…).

Depuis 1979 et jusqu’à ce jour, les observations de mortalité ont toujours été rapportées entre les mois de juillet et octobre.

D'après les observations, le virus a commencé à se développer le long de la rive sud avant de gagner le nord de la Méditerranée, sans qu'un lien avec le réchauffement des eaux puisse être établi de façon certaine.

Cela ne remet pas en cause l’importance de la température comme un des facteurs déclenchants. La majorité des individus trouvés morts mesurait entre 30 et 80 cm.

Le virus en cause est non transmissible à l’homme. Les poissons infectés peuvent présenter un gonflement de la vessie natatoire, des yeux abîmés, vitreux et une peau en mauvais état.

Pour tout mérou découvert mort ou moribond, il est demandé de prévenir la Direction de l’Environnement au 98.98.83.41 ou la Direction des Affaires Maritimes au 98.98.22.80, afin d’assurer la prise en charge de l’animal.

Notre sélection immobilière