Un demi-siècle dans l’Himalaya : un hymne à la beauté Matthieu Ricard

Matthieu RicardA l’initiative de la Direction des Affaires Culturelles, la salle du Quai Antoine Ier accueille jusqu’au 9 novembre une exposition de photographies de Matthieu Ricard

: à découvrir une centaine de clichés, issus du cheminement personnel du célèbre moine bouddhiste et neurobiologiste dans le monde himalayen.

« Un hymne à la beauté…c’est ainsi que je conçois mon humble travail photographique. Au cours de cinquante ans passés dans l’Himalaya, j’ai eu l’immense fortune de vivre auprès de grands maîtres tibétains […]. Et j’ai pu également découvrir la vie quotidienne des populations himalayennes, l’intimité des monastères, l’immensité des hauts plateaux tibétains, la magnificence des montagnes népalaises et la sérénité des vallées bhoutanaises ».

Moine bouddhiste, auteur, photographe, scientifique et fondateur de projets humanitaires en Asie, Matthieu Ricard a commencé à prendre des photos à l’âge de 10 ans. Il avoue lui-même apprendre continuellement en découvrant le travail d’autres photographes, parmi lesquels Henri Cartier-Bresson, Ansel Adams, Ernst Haas ou encore Yann Arthus-Bertrand. Ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions dans le monde, mais aussi de publications dans des magazines, tels National Geographic France, Animan, l’Express ou encore Terre Sauvage.

« La vie spirituelle de Matthieu et sa caméra ne font qu’un. De là jaillissent ces images, fugitives et éternelles », écrivait Henri Cartier Bresson lors de la publication du premier recueil de photos l’Esprit du Tibet.

Notre sélection immobilière