Double exposition à la Villa Sauber – Welcome (To The Teknival)

Expo Sauber AfifLes deux nouvelles expositions du NMNM – Villa Sauber – poursuivent une réflexion sur les archives et le rapport au passé, engagée à travers les expositions LAB Les coulisses du musée d'art de Monaco  ou Hercule Florence. Le Nouveau Robinson notamment. Deux artistes,  travaillant chacun depuis une dizaine d’années sur un thème qui leur est propre, ont donc investi la Villa Sauber : Saâdane Afif (au rez-de-chaussée) et Kasper Akhøj (au premier étage).

Saâdane Afif explore la relation que nous entretenons avec les œuvres d’art, et notamment leur inscription dans la société : la célèbre sculpture Fountain de Marcel Duchamp (un urinoir renversé), présenté en avril 1917 au comité d’accrochage de la Society of Independant Artists à New-York (et refusé par celui-ci) est le point de départ de son dernier travail. Collectionnant les ouvrages dans lesquels apparaît la Fontaine, Saâdane Afif arrache les pages reproduisant une photographie de cette œuvre pour les encadrer (partie « active » de l’exposition). Les ouvrages «amputés» de cette page sont ensuite exposés dans des bibliothèques-sculptures (partie « passive »). La fin de l’exposition présente les articles consacrés au travail de l’artiste, constituant une « archive dans l’archive ».

Kasper Akhøj documente depuis 2009 les travaux de restauration de la villa E-1027, construite en 1929 par l’architecte Eileen Gray à Roquebrune-Cap-Martin. A la manière d’un remake des photographies originales d’Eileen Gray, Kasper Akhøj présente 59 photographies respectant les cadrages choisis par l’architecte, et constituant un parcours au travers des différentes strates de l’histoire du lieu. Ces vues de la villa, réalisées quelque 80 ans après celles d’Eileen Gray, témoignent des nombreux changements intervenus dans la maison, qui fut conçue comme un modèle d’architecture, de design et d’art de vivre.  Cette œuvre de Kasper Akhøj soulève ainsi de nombreuses questions inhérentes à la conservation et à la restauration d’un site patrimonial qui fut à plusieurs reprises vandalisé. Au fil des photographies, dont l’accrochage brouille volontairement la chronologie, les visiteurs cheminent à travers l’épaisseur du temps.  

Notre sélection immobilière