Une rencontre – Jean et Danièle Lorenzi-Scotto

Salle du Quai Antoine Ier – 19 octobre au 16 novembre 2016

Une rencontre Lorenzi ScottoOrganisée par la Direction des Affaires Culturelles et conçue par Lidia Carrion, l’exposition « Une rencontre » permettra au public de découvrir plus de deux cents oeuvres de Jean et Danièle Lorenzi-Scotto, deux personnages ayant marqué la vie culturelle monégasque au cours de la deuxième partie du XXe siècle.

Jean-Eugène Lorenzi, né en 1916 et décédé en 1989, a exercé la profession d’avocat en Principauté pendant plus de quarante ans ; il fut également élu au Conseil National et membre du Conseil de la Couronne. Sa passion pour le dessin le conduisit à utiliser plusieurs outils, tels le crayon, le pastel ou le fusain, mais c’est incontestablement l’encre qui resta son matériau favori, car elle lui permettait d’exprimer au mieux son inspiration. Vers la fin de sa vie, l’artiste expérimenta la gravure sur des supports aussi variés que le cuivre, le zinc, le linoléum et surtout le plexiglas.

Danièle Lorenzi-Scotto, diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Florence, séjourna quelques années à Paris avant de rentrer en Principauté et de rencontrer son futur époux, Jean-Eugène Lorenzi. Sa peinture, proche dans ses débuts de la « forme explosive du fauvisme » (M. Jacquemain-Hilaire) va tendre, après le décès de son époux, vers des lignes épurées et des effets de lumière. Danièle Lorenzi-Scotto dirigea, à 25 ans seulement, l’Ecole Municipale des Arts Décoratifs de Monaco, où elle enseigna pendant plus de vingt ans.

Le parcours de l’exposition se veut un hymne à l’amour et aux arts, pierres angulaires de la vie des deux artistes.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.