Les Ballets de Monte-Carlo

Ballets-213x300LE CORPS DU BALLET / EMIO GRECO│PIETER C. SCHOLTEN création IN-EXACT / JOHAN INGER création OPUS 50 / JEAN-CHRISTOPHE MAILLOT création du 20 au 24 avril 2011 au Grimaldi Forum de Monaco. Sous la Présidence de S.A.R. la Princesse de Hanovre

Un rideau de scène signé Valerio Adami, commande de Jean-Christophe Maillot, marquera l’ouverture du programme des trois créations Greco-Inger-Maillot présentées par la compagnie des Ballets de Monte-Carlo les 20, 21, 22, 23 et 24 avril prochains à la salle des Princes du Grimaldi Forum à Monaco. Les mots « Polichinelle et… Grotesque », inscrits de part et d’autre du rideau de scène réalisé par Adami, interpelleront les spectateurs venus découvrir le triptyque Greco-Inger-Maillot : un rideau, clin d’œil à la commedia dell’arte au peintre italien qui manifeste son attachement à la représentation du réel en s’intéressant, aujourd’hui, à l’avant-scène de l’art chorégraphique.

Au levé du rideau, trois énergies, trois forces en action fondamentalement différentes, vont se succéder le temps d’une soirée sur la scène de la Salle des Princes : Le Corps du ballet, première création d’Emio Greco pour la compagnie monégasque :seront à l’écoute du chorégraphe italien pour revisiter la danse classique qu’il ne cesse de déconstruire au fil de ses créations avec le metteur en scène Néerlandais Pieter C. Scholten. Une rencontre très attendue en Principauté après le succès rencontré avec Para│Diso lors du Centenaire des Ballets Russes. In-Exact, la création du chorégraphe suédois Johan Inger. Il avait enthousiasmé le public lors des dernières Nuits de la Danse avec sa relecture du Boléro de Ravel. Il revient cette fois avec une musique du compositeur suisse Jean-Louis Huhta. Il pour retrouver les danseurs de la compagnie des Ballets de Monte-Carlo qui avaient déjà goûté l’humour de son ‘Walking Mad’. Ils se préparent aujourd’hui à continuer à explorer son style à la fois dramatique et décalé, abrupt et drôle. Opus 50, « Epaule cousue, bouche ouverte, coeur fendu... » quelques notes d’intention du compositeur Marc Monnet, sur la pièce musicale qu’il a spécialement conçue pour les recherches expérimentales de Jean-Christophe Maillot : une création autour de la collaboration entre deux artistes où il sera question d’emmener musique et danse vers de nouveaux territoires, dans une scénographie de Philippe Favier.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.