Concert de virtuoses le 20 juin 2011

monaco1-300x155C’est le concert classique de l’année en Principauté de MonacoUn moment d’excellence musicale qui confine à la perfection le temps d’un rendez-vous unique et donc exceptionnel… Le 20 juin à 20h30, le public de la Salle des Princes sera emporté par la virtuosité d’un trio d’interprètes au service d’un trio de grands compositeurs.

En tournée mondiale, l’Orchestre Philharmonique de Vienne, sous la direction du Chef Zubin Mehta, et avec comme soliste au piano Daniel Barenboim, proposera un programme éclectique : la Symphonie en trois mouvements de Stravinsky, le Concerto pour piano en do mineur de Beethoven et enfin le Poème symphonique « Don Quichotte » de Strauss. Prix des  places : 100, 170 et 240 € Réservation : Billetterie du Grimaldi Forum Monaco, tél +377 9999 3000 ou www.grimaldiforum.com Pour ce concert, le Grimaldi Forum Monaco bénéficie du soutien de HSBC Private Bank (Monaco) S.A. L’Orchestre Philharmonique de Vienne  Il n’existe peut-être pas un ensemble musical aussi cohérent et étroitement lié à l'histoire et à la tradition de la musique classique européenne que l'Orchestre Philharmonique de Vienne. Au cours de son histoire vieille de plus de 160 ans, les musiciens de cet orchestre emblématique de la capitale de la musique ont fait partie intégrante d'une époque musicale, marquée par une abondance de compositeurs doués et d'interprètes uniques. L’association étroite qui unit cet orchestre à la riche histoire musicale est parfaitement  illustrée par les témoignages d’éminentes personnalités de la musique. Richard Wagner décrit l'orchestre comme étant l'un des plus remarquables dans le monde; Anton Bruckner l’a qualifié «d'association la plus supérieure en musique »; Johannes Brahms s’est compté  comme un «ami et admirateur;» Gustav Mahler s’est senti noué par «les liens de l'art musical »; et Richard Strauss a résumé ses sentiments en disant:« Toutes les louanges de l'Orchestre philharmonique de Vienne se révèlent être des euphémismes ». La mission de l'Orchestre philharmonique de Vienne est de communiquer le message humanitaire de la musique dans la vie quotidienne et la conscience de ses auditeurs. En 2005, l'Orchestre a été nommé Ambassadeur de bonne volonté pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Tous ses musiciens restent fidèles à la devise dont Ludwig van Beethoven a préfacé sa Missa Solemnis : « Du cœur, du cœur ». Ce sont ses œuvres symphoniques qui ont d’ailleurs servi de catalyseur à la création de ce bel Orchestre… Zubin Mehta, Chef Zubin Mehta est né en 1936 à Bombay et a reçu sa première formation musicale par son père Mehli Mehta, fondateur de l'Orchestre symphonique de Bombay. Après une courte période d'études médicales à Bombay, il partit pour Vienne en 1954 pour rejoindre le programme de direction d'orchestre d’Hans Swarowsky à l'Akademie für Musik. Zubin Mehta a remporté le Concours international de direction de Liverpool en 1958 et a également été lauréat de l'académie d'été à Tanglewood. Zubin Mehta a été directeur musical de l'Orchestre symphonique de Montréal de 1961 à 1967 et directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles en 1962, un poste qu'il conservera jusqu'en 1978. En 1969, il devient également conseiller musical de l'Orchestre philharmonique d'Israël avant d’en devenir le directeur musical en 1977. En 1981, il est nommé directeur musical à vie. Zubin Mehta a dirigé plus de deux mille concerts avec cet ensemble extraordinaire. En 1978, il reprend le poste de directeur musical de l'Orchestre philharmonique de New York pour un mandat de 13 ans, le plus long dans l'histoire de cet orchestre. Depuis 1985, il est le chef d'orchestre du Teatro del Maggio Musicale Fiorentino à Florence.   Le soutien des jeunes talents est d'un intérêt majeur pour le Chef Zubin Mehta. Il a fondé la Mehli Mehta Music Foundation à Bombay où plus de 300 enfants ont accès à la musique classique occidentale. L'École Buchmann-Mehta de musique de Tel Aviv éduque les jeunes talents en Israël et est étroitement liée à l'Orchestre philharmonique d'Israël, à l’exemple de ce nouveau projet de l'enseignement de la musique à de jeunes Arabes israéliens dans les villes de Nazareth et Shwaram avec des enseignants locaux et des musiciens du Philharmonique d’Israël. Daniel Barenboïm, pianiste Daniel Barenboïm est né à Buenos Aires en 1942. Sa mère lui enseigne ses premières leçons à l'âge de cinq ans. Plus tard, il étudia avec son père, qui restera son seul professeur de piano. À l'âge de sept ans, il donne son premier concert public à Buenos Aires. À onze ans, Daniel Barenboïm participe aux classes de conduite d’orchestre d’Igor Markevitch à Salzbourg. Dans les deux années suivantes, Barenboïm a étudié l'harmonie et la composition avec Nadia Boulanger à Paris. À dix ans, Daniel Barenboïm a donné sa première performance internationale en tant que pianiste soliste à Vienne et à Rome, suivie de concerts à Paris (1955), Londres (1956), et New York (1957), où il a joué avec Léopold Stokowski. Depuis, il a régulièrement fait des tournées en Europe et aux États-Unis, mais aussi en Amérique du Sud, en Australie et Extrême-Orient. Depuis ses débuts de chef en 1967 à Londres avec le Philharmonie Orchestra, Daniel Barenboïm a été très en demande avec de grands orchestres à travers le monde. Entre 1975 et 1989, il a été chef principal de l'Orchestre de Paris, où il a souvent interprété des œuvres contemporaines de compositeurs tels que Lutoslawski, Berio, Boulez, Henze, Dutilleux, Takamatsu. Entre 1991 et Juin 2006, Daniel Barenboïm a occupé le poste de directeur musical de l'Orchestre symphonique de Chicago. En 2006, les musiciens de l'orchestre l'ont nommé chef honoraire à vie. Depuis 1992, Barenboïm a été directeur musical général de la Staatsoper Unter den Linden, où il a également été directeur artistique de 1992 à août 2002. En 2000, la Staatskapelle de Berlin l'a nommé chef principal à vie. En Février 2003, Daniel Barenboim, la Staatskapelle et le chœur de l'Opéra ont été récompensés par un Grammy pour son enregistrement de Tannhäuser de Wagner. En 1999, Daniel Barenboim, en collaboration avec l'homme de lettres Edward Saïd, a mis en place le West-Eastern Divan Orchestra qui réunit de jeunes musiciens d'Israël et des pays arabes chaque été. L'orchestre cherche à permettre un dialogue entre les différentes cultures du Moyen-Orient et à promouvoir la musique à travers une expérience commune. Daniel Barenboim a également lancé un projet pour l'éducation musicale dans les territoires palestiniens qui inclut la fondation d'une école maternelle de la musique ainsi que d'un orchestre de jeunes palestiniens. En 2002, Daniel Barenboim et Edward Saïd ont reçu le Prix Prince des Asturies dans la ville espagnole d'Oviedo pour leurs efforts de paix. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon, a nommé Daniel Barenboim messager de la paix des Nations Unies en Septembre 2007.

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.