Monaco à la 38ème session de la Conférence Générale de l'UNESCO

38e Conférence générale UNESCO. DRM. Gilles Tonelli, Conseiller de Gouvernement pour les Relations Extérieures et la Coopération, accompagné de S.E. Mme Yvette Lambin-Berti, Ambassadeur de Monaco auprès de l’UNESCO, et d’une Délégation, a participé à la 38ème session de la Conférence générale de l’Organisation qui se tient, au Siège, à Paris, du 3 au 18 novembre 2015.

Alors que l’UNESCO fête cette année son 70ème anniversaire, son mandat n’a jamais été aussi important et pertinent, au regard de l’environnement mondial marqué par de fortes turbulences.
Un mois après l’adoption, à New York, du nouvel Agenda 2030 pour le développement durable et à quelques semaines de la Conférence de Paris sur le changement climatique (COP21) cette réunion se tient à un moment décisif.

Ainsi, elle aura pour objectif d’établir la feuille de route pour l’UNESCO, en examinant les projets de programmes et de politique visant à atteindre les Objectifs de Développement durable (ODD), et tout particulièrement celui consacré à l’éducation.

Réaffirmant ainsi son rôle de chef de file dans ce domaine, l’UNESCO a organisé, en marge de la Conférence, une réunion de haut niveau qui a permis l’adoption par la Communauté internationale du Cadre d'action Education 2030.

Jeudi 5 novembre, dans le cadre du débat de politique général, M. Gilles Tonelli a prononcé une allocution, à la tribune de l’UNESCO, dans laquelle il a salué les initiatives prises par l’Organisation pour lutter contre la destruction délibérée du patrimoine culturel, dont souffrent notamment l’Irak et la Syrie. Il a, en ce sens, fait part de tout l’appui de Monaco à la nouvelle stratégie de l’UNESCO en la matière et a, en outre, souligné le rôle prépondérant joué par
l’Organisation dans la définition des ODD, en rappelant l’engagement de la Principauté en faveur de la protection des mers et des océans.

Le Conseiller de Gouvernement a également réitéré, dans la perspective de la COP21, la volonté de la Principauté de participer activement au processus collectif de lutte contre le changement climatique.

Enfin, M. Gilles Tonelli a conclu son intervention en réaffirmant le plein et entier appui de Monaco à la mise en oeuvre des mesures nécessaires pour surmonter les difficultés auxquelles l’Institution est confrontée depuis plusieurs années, dans ce contexte de mutations profondes.

Notre sélection immobilière