2ème Conférence Internationale sur la nutrition

CIN2 DélégationMCMonaco participe à la 2ème Conférence Internationale sur la nutrition

Une délégation monégasque a participé à la 2ème Conférence internationale sur la nutrition (CIN2), organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui s'est déroulée à Rome du 19 au 21 novembre dernier.

Lors de cette conférence, le Directeur général de la FAO, M. José Graziano Da Silva, et la Directrice générale de l’OMS, le Dr Margaret Chan, ont exhorté les

Etats à s’engager davantage pour mettre fin à la malnutrition sous toutes ses formes, celle-ci constituant aussi un frein au développement (coût global estimé de 4 à 5% du PIB mondial). En effet, en 2014, 800 millions de personnes sont encore sous-alimentées dans le monde et 2,8 millions d'enfants de moins de 5 ans meurent en raison de sous-nutrition, alors que, par ailleurs, 500 millions d'adultes et 42 millions d'enfants sont obèses.

Une centaine de Ministres et Vice-ministres, Hauts responsables de la santé, de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement de plus de 170 pays ont adopté la "Déclaration de Rome sur la nutrition" et son Cadre d’action, "De l’engagement à l’action", qui consacre le droit de chaque personne à l’accès à des aliments sûrs, nutritifs et en quantité suffisante, et engage les Gouvernements à prévenir la malnutrition sous toutes ses formes (faim, carences en micronutriments, obésité). Le Cadre d’action propose soixante mesures (stratégies, politiques, programmes) visant à relever le « Défi Faim Zéro » pour une alimentation saine, variée et équilibrée pour tous. Les Gouvernements sont invités à intégrer ses mesures dans leurs politiques de nutrition, santé, agriculture et éducation, ainsi que dans leurs plans de développement et d’investissement, en ligne avec l’élaboration du Programme de développement pour l’après-2015.

Sa Sainteté le Pape François a prononcé une allocution dans laquelle il a appelé les Etats à faire preuve de plus de solidarité sociale, à éviter toute pression politique sur les biens alimentaires, et à faire respecter les droits de la personne humaine, en particulier le droit à l’alimentation et à une vie digne, lors des prochains événements internationaux dont les Conférences des Nations Unies sur le changement climatique (COP 20 à Lima au Pérou en décembre 2014, et COP21 à Paris en décembre 2015).

Les pays ont recommandé à l’Assemblée générale des Nations Unies d'approuver la Déclaration de Rome et le Cadre d’action et d’envisager la proclamation d’une Décennie d’action sur la nutrition pour 2016-2025.

 

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.