46ème réunion de la Commission Ramoge

vue 646e Réunion de la Commission RAMOGE 

L’Accord RAMOGE, signé en 1976 et amendé en 2003, constitue une zone pilote de gestion intégrée du littoral, de prévention et de lutte contre les pollutions marines entre la France, l’Italie et Monaco.

Chaque année, la Commission RAMOGE, organe décisionnel de l’Accord, réunit les Délégations des trois Etats membres.

Monaco a ainsi accueilli, lundi 14 avril, la 46e réunion de la Commission RAMOGE, sous la Présidence de l’Italie, autour de deux grands thèmes : la « Gestion intégrée des zones côtières » et la « Prévention et lutte contre les évènements de pollution ». Cette réunion a également permis d’évaluer l‘état d’avancement des activités entreprises dans le cadre du programme biennal 2013-2014, par les différents groupes de travail.

La Commission a ainsi pu apprécier le travail portant sur le suivi de l’Ostreopsis ovata, micro algue qui est la cause d’efflorescences toxiques, pouvant causer des dommages significatifs aux biocénoses naturelles. En Méditerranée, cette problématique est relativement récente et nécessite le développement de connaissances scientifiques permettant de mieux appréhender le développement de cette algue. Plusieurs partenaires méditerranéens, notamment l’Espagne, participent aux études pour faire progresser la recherche sur l’Ostreopsis ovata et répondre aux préoccupations des collectivités territoriales qui y sont confrontées.

La Commission a également encouragé les prochaines campagnes de recensement des espèces d’intérêt patrimonial dans la zone RAMOGE (mérou, Corb, grande nacre, Patelle ferrugineuse), afin d’en suivre l’état de conservation. De même, la Commission a apporté son soutien aux campagnes d’évaluation des déchets marins, préconisées au niveau européen, afin de vérifier si les politiques publiques en matière de diminution des déchets sont satisfaisantes et, le cas échéant, d’identifier les déchets pour lesquels des mesures de réduction doivent être prises.

En ce qui concerne l’activité de lutte antipollution, plusieurs exercices d’entraînement ont été mis en oeuvre, comme le test du nouveau plan RAMOGEPOL, organisé à l’automne, dans les Bouches de Bonifacio, en présence de S.A.S. le Prince Albert II. Cet exercice a permis d’associer différents partenaires, notamment, les pêcheurs et les gestionnaires de zones protégées, qui ont pu participer au déploiement des barrages antipollution, prêtés par la marine nationale.

La Commission a annoncé qu’un nouvel exercice RAMOGEPOL se déroulera en septembre 2014 en Italie, au large de l’archipel toscan, haut lieu du trafic maritime.

 

Notre sélection immobilière

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.